Accueil Kassoumay Le Sénégal


Ile de Gorée

 


> Accueil

> Le Sénégal
    > Dakar
    < Gorée
    > Lac Rose
    > Rufisque
    > Saint-Louis
    > Djoudj
    > Barbarie
    > Petite Côte
    > Sine Saloum
    > Niokolo Koba
    > Casamance
    > Carabane

> Flore
> Faune
> Sénégalais
> Activités
> Cuisine


Ile de Gorée
A 2 km au large de Dakar, Gorée est une île à l'atmosphère méditerranéenne.

Classée Patrimoine Mondial de l'Humanité, cette île sans voiture est magnifique avec ses maisons coloniales du 18ème siècle aux façades ocres, roses, jaunes et aux volets bleus et ses rues étroites colorées par les bougainvillées.

L'île fut découverte en 1444 par les Portugais, et en 1588 les Hollandais l'occupent et la baptisent Goede Reede (bonne rade).
Les Français prennent à leur tour l'île en 1677 et lui donnent le nom de Gorée.

De ce riche patrimoine historique beaucoup de musées et de monuments sont à visiter, la Maison des Esclaves, le Fort d'Estrées, le Musée de la Mer, le port, la mosquée, l'église ...

Du port de Dakar, la chaloupe "Coumba Castel" de 350 places effectue en vingt minutes une dizaine de rotations par jour.





Ile de Gorée, 900 m de long sur 300 m de large

A visiter dans l'île de Gorée





La Maison des Esclaves

Maison des esclaves


Il faut voir la très émouvante Maison des Esclaves, dernière des esclaveries de Gorée construite par les Hollandais en 1676, entièrement restaurée en 1990 par l'association Gorée - Fraternité avec l'aide de l'UNESCO.


Pendant trois siècles des millions de noirs de toute l'Afrique de l'Ouest ont quittés Gorée pour l'Amérique et les Antilles. Ils furent chassés, torturés et arrachés de leur sol natal pour être vendus comme de vulgaires marchandises lors du commerce triangulaire.


La traite négrière a débutée en Afrique en 1441, quand les Portugais commencèrent à vendre en Europe des Africains comme esclaves. Puis pendant quatre siècles le commerce triangulaire a déporté 15 à 20 millions d'Africains vers les Amériques : Les bateaux partaient du Portugal, France, Hollande et Angleterre chargés de "pacotille", tissus, barres de fer, armes, munitions, alcool, verroterie …
En Afrique la "pacotille" était échangée contre des esclaves, revendus ensuite en Amérique et aux Antilles pour travailler dans les plantations de canne à sucre, coton et café. Les bateaux négriers rapportaient ces produits en Europe au terme de leur fructueux voyage ...

Le mouvement abolitionniste s'imposa au 19ème siècle. La traite négrière prit fin en 1833 dans les colonies Anglaises. Napoléon interdit la traite le 29 mars 1815, mais les Français continuèrent clandestinement jusqu’en 1848 quand l’esclavage fut réellement aboli par la France.




La porte du voyage sans retour...
A Gorée, dans la Maison des Esclaves, des centaines d'hommes, femmes et enfants étaient entravés et entassés dans de minuscules et sombres cachots. Avant d'être embarqués sur un bateau en franchissant la porte du "voyage sans retour", au bout du couloir sous les escaliers en fer à cheval qui donne directement sur la mer ...


Les escaliers en fer à cheval et la porte du voyage sans retour...





Maison des esclaves
Les marchands d'esclaves Européens choisissaient les plus jeunes et les plus robustes, séparant mères et enfants.

La valeur d'un homme dépendait de son poids et de sa force, une femme de sa poitrine et un enfant de sa dentition.




Maison des Esclaves de l'île de Gorée



> Site de l'UNESCO

Visite virtuelle de la Maison des Esclaves








En face de la Maison des Esclaves se trouve le Musée de la Femme Henriette Bathily. La galerie d’Art a pour objectif de faire connaître la place et le rôle de la femme dans les rites et les arts populaires du Sénégal.
L’atelier du musée vous initie aux techniques de teinture, batik, tissage et broderie traditionnelle.






Fort d'Estrées Au nord de l'île, le fort d'Estrées qui défendait Gorée porte le nom de l'Amiral qui prit l'île aux Hollandais. Aujourd'hui il accueille le Musée Historique qui retrace dans 12 salles toute l'histoire du Sénégal depuis la préhistoire, les royaumes primitifs, les différentes ethnies, l'esclavage, la colonisation et l’Indépendance.

On peut y voir l'homme de Sieudon, squelette vieux de 1500 ans pétrifié dans une dalle de grès, et une pierre lyre remontant aux civilisations mégalithiques.



Port de Gorée




Le Musée de la Mer, dans l'ancienne maison de la Compagnie des Indes, a été entièrement restauré en 1995. Il expose 750 espèces de poissons et des centaines de crustacés et mollusques.







Pour passer une ou plusieurs nuits dans l'île, qui compte 1.700 habitants, Gorée offre hôtels et restaurants pour accueillir les visiteurs, et quelques particuliers louent des chambres agréables.



Plage de N'gor Retour en haut de la page Laissez nous un message Page suivante