Accueil Kassoumay Le Sénégal


La flore du Sénégal

 


> Accueil

> Le Sénégal

< Flore

> Faune

> Sénégalais

> Activités

> Cuisine


Baobabs


Le Sénégal est une zone transitoire entre le désert du Sahara au nord et les forêts tropicales au sud.




Savane de la région du Ferlo au nord
Le nord du pays est constitué de savanes arbustives, de vastes étendues herbeuses parsemées d'acacias, de rôniers et de baobabs.

La région du Ferlo est une vaste plaine aride en voie de désertification à cause de la sécheresse et de l'harmattan, un vent de sable chaud provenant de la Mauritanie.





Baobab emblème du Sénégal
Le baobab, l'emblème du Sénégal, peut atteindre 25 m de circonférence, il est courant de l'observer avec un tronc aussi large que haut.

Sa floraison a lieu de mai à août, la pleine éclosion se fait en un quart d'heure environ, les changements de la fleur sont visibles à l'œil nu.


Pain de singe, fruit du baobab








Le bois du baobab est spongieux et ses racines minuscules. Son écorce est utilisée pour faire des cordes, et ses feuilles pour la préparation de tisanes.

Le fruit du baobab, le pain de singe, a un goût acidulé et est utilisé pour faire une boisson appellée le bouy. Mais il sert aussi à la fabrication de produits cosmétiques et des médicaments pour le traitement du diabète





Forêt tropicale de Casamance
Le sud du pays est recouvert d'une forêt tropicale dense et humide, où poussent fromagers, baobabs, caïlcédrats, acajous, tecks, venns, palmiers, cocotiers, manguiers ...


Les fleuves Saloum et Casamance sont bordées de mangroves de palétuviers, Rhizophora Racemosa et Rhizophora Mangle, et d'une végétation verdoyante.



Mangroves et palmiers du fleuve Saloum




Les palétuviers sont essentiels pour l'équilibre de la biodiversité car c'est dans la mangrove qu'a lieu la nidification de nombreux oiseaux.



Fromager







Le fromager, aussi appellé kapokier, est un arbre énorme doté de grandes racines à contrefort qui forment de longues lames à la base du tronc. Il est utilisé pour la construction des pirogues.



Construction d'une pirogue à partir d'un fromager








Palmes en éventail du rônier Le rônier, avec ses palmes en éventail, fait partie de l'espèce des palmiers. Son bois, imputrescible et résistant aux insectes, est utilisé pour la construction des charpentes.

Récolte du vin de palme appelé bunuk







En Casamance les palmiers à huile sont nombreux.

Leurs fruits servent pour fabriquer l'huile de palme et la sève fournit le célèbre vin de palme appelé bunuk.











Filaos

Le filao est un genre de pin à grandes aiguilles que l'on trouve sur les plages, il protége le littoral marin en fixant les dunes. Ses aiguilles sont utilisées comme engrais biologique pour fertiliser les sols des champs de légumes, et son bois sert dans la fabrication des meubles.




Bougainvillées

Le flamboyant fleurit rouge écarlate pendant l'hivernage, puis est recouvert de graines qui ressemblent à de gros et longs haricots secs.

La bougainvillée fleurit toute l'année de fleurs rouges, blanches, oranges ou violettes.




Le kinkéliba, butik en Diola, est un arbuste répandu au Sénégal dont les feuilles sont consommées sous forme de tisanes au petit déjeuner. Cette plante a des vertus médicinales, les feuilles cicatrisent les plaies et en Casamance elles sont mâchées lors des crises de paludisme.




La déforestation au Sénégal


Forêt de rôniers utilisé pour la construction des charpentes Comme partout dans le monde l’abattage des arbres et la diminution de la mangrove du Sénégal est un véritable fléau. Le pays perd chaque année environ 45.000 hectares de forêts. La Conférence des Nations Unies sur l’Environnement et le Développement a constaté que le meilleur moyen pour arrêter la déforestation est de classer les forêts en aires protégées.

L’objectif fixé par la CNUED est d’atteindre un taux de couverture de 12% du Sénégal en aires protégées, pour seulement 8% actuellement. Suivant ces recommandations, L’Etat qui n’a pas les moyens s’oriente vers la privatisation de ses forêts pour passer de 1,5 millions à 2,5 millions d’hectares d’aires protégées.

Après les réserves de Bandia sur la Petite-Côte et Fathala dans le Delta du Saloum, c’est le Parc National du Niokolo Koba qu’il est prévu de découper en trois zones, chacune sera gérée par une société privée.




Plage de N'gor Retour en haut de la page Laissez nous un message Page suivante