Accueil Kassoumay Musiques et danses du Sénégal


Groupes Afro-Cubain

 


> Accueil

> Musiques

> Instruments

< Artistes
 > Youssou NDour  > Ismaël Lô
 > Touré Kunda
 > Mbalax
 > Traditionnel
 > Folk
 > Afro-Jazz
 < Afro-Cubain
 > Rap




Les sources de la musique Cubaine viennent de l'Afrique de l'Ouest, l'on retrouve ses rythmes de percussions et de claves dans les tambours et les cloches des musiques ancestrales des cérémonies animistes. A l'époque de l’esclavage, les Africains ont apporté ces rythmes en Amérique et aux Antilles. Les musiciens Cubains de New York ont ajouté les cuivres pour créer la salsa, appréciée et dansée depuis longtemps par les Sénégalais.


Dans les années 60, Ibrahim Kassé forme le Star Band pour animer le Miami, son club de Dakar. A cette époque c’est la musique afro-cubaine qui fait danser les dakarois et tous les pionniers sénégalais de cette musique feront leurs débuts au sein du célèbre Star Band, Laba Sosseh, Pape Seck, Rudy Gomis, Balla Sidibé, Barthélemy Attisso, Thione Seck, Pape Fall ...



Africando | Orchestra Baobab | Pape Fall | Super Cayor | Laba Sosseh | Pape Seck




Africando Africando

En 1992 le producteur sénégalais Ibrahim Sylla et l'arrangeur malien Boncana Maïga créent Africando avec Pape Seck, Medoune Diallo de l'Orchestre Baobab et Nicholas Menheim du Super Etoile de Youssou N'Dour.

Les trois chanteurs interprètent en Wolof, Mandingue et Espagnol des classiques de la musique Cubaine. Ils sont accompagnés aux cuivres et aux percussions par des musiciens new-yorkais de salsa.

Africando enregistre deux albums "Trovador" et "Sabador" qui recoivent un bon accueil au Sénégal et en Europe.

Le groupe continue sans Pape Seck, mort en 95 d'un cancer, et s'impose dans les clubs et radios africaines et européennes avec un nouveau chanteur, Gnonnas Pedro.


Africando
En 2001 sort l'album "Betece" qui réunit des invités célèbres comme Salif Keita et Thione Seck. De la tournée mondiale qui suivit est tiré en 2002 l'album "Live".


En 2003, Africando enregistre à Dakar, Abidjan, Paris et New York l’album "Martina" au style latin jazz très dansant et dédié à la beauté de la femme africaine. Le groupe est représenté par différents pays Africains, le Sénégal avec Medoune Diallo et Seka l’ancien chanteur du Royal Band de Thiès, Amadou Balaké du Burkina-Faso, Sekouba Bambino de Guinée-Conakry, Gnonnas Pedro du Bénin et Boncana Maïga du Mali aux arrangements. Mais aussi de l’Américain Ronnie Barro et le Haïtien Shoubou.

Sur ce magnifique album de onze titres on retrouve les reprises "Référence" de Papa Wemba, "Fouta Tooro" de l'Orchestra Baobab et "Lote Lô" avec Ismaël Lô en invité.



Album Ketukuba
En 2006, Africando sort " Ketukuba " un album en hommage au chanteur Gnonnas Pedro décédé en 2004. Onze titres en Wolof et Mandingue sur de la swinguante salsa, rumba, guaguanco, guajira ...

Trois jeunes chanteurs sont invités sur " Ketukuba ", Bass Sarr et Pascal Dieng de la nouvelle scène salsa du Sénégal et Ledia Mansur, le fils de Medoune Diallo.

Africando rend hommage au Congolais Franco avec une reprise de " Mario " chantée par Madilu son fils spirituel.


Discographie :

Trovador, Sabador, Gombo Salsa, Baloba !, Betece, Live, Martina, Ketukuba


Albums Sabador, Baloba !, Betece, Live et Martina









Orchestra Baobab Orchestra Baobab

Les chanteurs casamançais Rudy Gomis et Balla Sidibé et le guitariste togolais Barthélemy Attisso se rencontrent au sein du Star Band du Miami. En 1970, pour jouer à l'ouverture du Baobab Club de Dakar, ils forment l'Orchestra Baobab.

Le Baobab chante en espagnol, wolof et mandingue sur de la musique afro-cubaine rythmée par les percussions mélodiques de la Casamance. Jusqu'au début des années 80 il rencontre un énorme succès et enregistre une quinzaine d'albums.



Orchestra Baobab En 87, Nick Gold, le producteur anglais qui a découvert le fabuleux Buena Vista Social Club cubain, produit le double album "Pirate's Choice" à partir de cassettes inédites datant de 1982. Cet album, réédité en 2001, est suivit d'une tournée européenne qui permet le retour sur le circuit international de l'Orchestra Baobab.

En 2002, Orchestra Baobab retrouve les studios et sort l'album "Specialist in all styles" produit par Nick Gold et Youssou N'Dour, une compilation de leurs meilleurs titres réenregistrés à Londres en 10 jours dans des conditions Live.
En invités on trouve le cubain Ibrahim Ferrer du Buena Vista Social Club et Youssou N'Dour ("Hommage A Tonton Ferrer"), le jeune chanteur sénégalais Assane Mboup et le joueur de sabar Thio M'Baye.


Depuis 2002 le Baobab effectue des tournées triomphales à travers toute l'Europe et les Etats-Unis.

L'album " Made in Dakar ", au studio Xippi de Youssou N'Dour, est sortie en 2007. Comme à leur habitude toujours de l’excellente musique afro-cubaine avec quatre titres inédits, "Ami Kita Bay", "Aline", "Colette", "Jirim".
Et sept reprises de grands classiques comme "Nijaay" avec la participation de Youssou N’Dour. Parmi les autres invités on trouve Thio Mbaye et Assane Thiam aux percussions et Ibou Konaté et Sanou Diouf aux cuivres.
Orchestra Baobab rend aussi hommage au célèbre Bembeya Jazz de Guinée avec "Beni Baraale".


Orchestra Baobab
Discographie :

Saf Mounadem, M'Beugene, Orchestre Baobab '75', Guy Gu Rey Gi, Senegaal Sunugaal, Visage Du Senegal, Aduna Jarul Naawoo, N'Deleng N'Deleng, Baobab à Paris Vol. 1 & Vol. 2, Gouygui Dou Daanou, Mohamadou Bamba, Sibou Odia, Ken Dou Werente, On verra Ça, Bamba, N'Wolof, Roots and Fruit, Pirate's choice, Specialist In All Styles, Made In Dakar




Albums N'Wolof, Roots & Fruit, Pirate's Choice, Specialist in all Styles, Made In Dakar








Pape Fall

Album Artisanat de Pape Fall Amadou Fall, alias Pape Fall, est né en 1947 à Rufisque. Depuis l'âge de 19 ans il participe comme chanteur et musicien à de nombreux groupe, Dakar Rythme, African Jazz et le Super International Band de Laba Sosseh.

En 76 Pape Fall rejoint Youssou N'Dour et le célèbre Star Band de Ibrahim Kassé, jusqu'en 92 quand il intègre le Super Cayor. En 95 il forme son groupe African Salsa qui enregistre au Sénégal quatre cassettes de très bonne musique afro-cubaine et deux albums pour le marché international "Artisanat" en 2002 et "Que vive la Paix" en 2003.

Discographie :

Artisanat, Que vive la Paix






Super Cayor Super Cayor

Au début des années 90, Mbol Cissé et James Mapathé Gadiaga (ex-chanteur du Royal Band de Thies) forment l’orchestre du Super Cayor qui fusionne Salsa et Mbalax.
Dès 1994, Ils enregistrent quelques cassettes qui connaissent un grand succès au Sénégal.

De 97 à 2002 Super Cayor sort sur le marché international 3 albums de Salsa Mbalax «Sopenté », «Taar» et «Embouteillage».

Discographie :

Sopenté, Taar et Embouteillage







Laba Sosseh

Laba Sosseh Laba Sosseh, que l’on surnommait El Maestro, était l’un des pionniers de la musique salsa en Afrique. Il fut le premier artiste du continent à obtenir en 1982 un Disque d’Or pour son album " Salsa africana ".

Né le 12 mars 1943 en Gambie, Laba Sosseh a débuté la musique en 63 avec l’African Jazz-Band de Banjul. C’est Ibra Kassé qui le fait venir au Sénégal en 68 pour intégrer le Star Band du Miami. Avec ce fameux groupe le chanteur Sénégambien obtient vite le succès et ouvre la voie à toute une génération d’artistes Sénégalais.

Laba s’installe ensuite pendant onze ans à Abidjan avec le Super International Band et chante avec de nombreuses formations cubaines sur les scènes internationales, Roberto Tores, Celia Cruz, Orchestra Aragon ...

De retour à Dakar, Laba enregistre quelques albums avec le guitariste Alassane Ngom.

Laba Sosseh est décédé à 64 ans le 20 septembre 2007 à la suite d’un cancer.

Discographie :

Roberto Torres Presenta Laba Sosseh, Laba Sosseh, Coco Yee, EL Maestro (40 Ans De Salsa...)








Pape Seck Pape Seck

Le chanteur Pape Seck, né à Dakar en 1946, commence sa carrière au début des années 70 avec le Star Band du Miami de Ibrahim Kassé.

Dans les années 80 il forme avec Doudou Sow le Star Number One, qui deviendra plus tard le célèbre Number One Du Sénégal, premier groupe Sénégalais à incorporer des instruments traditionnels dans leurs musiques latino-jazz. Doudou Sow et Pape Seck furent les plus belles voix de la musique Salsa au Sénégal.

Discographie :

Star Number One : Maam Bamba, Jangaake
Number One Du Sénégal : Yoro-Kery Goro, Jiko-Nafissatu Njaay, Worpe Sanawle, Number One de Number One, No 2 de No 1



 Retour en haut de la page Laissez nous un message Page suivante