Accueil Kassoumay La Casamance au Sénégal


Ziguinchor

La Casamance


> Accueil

> Casamance

> Tourisme
    < Ziguinchor
    > Enampore
    > Oussouye
    > Cap Skirring
    > M'Lomp
    > Elinkine
    > Kafountine
    > Iles

> Casamançais

> Histoire

> Comment aller




La plus importante ville de Casamance, 158.000 habitants, aux grandes avenues et aux maisons coloniales, s'étend le long du fleuve. Plus propre et beaucoup plus nonchalante que Dakar, Ziguinchor est la ville la plus africaine de tout le Sénégal.



Ziguinchor




Ziguinchor est le point d'accès pour visiter la Casamance, son aéroport est desservie par un aller-retour quotidien Dakar > Ziguinchor. Zig compte plusieurs hôtels agréables et de nombreux restaurants pour accueillir les touristes.



Gare maritime de Ziguinchor Fondé par les portugais en 1645, Ziguinchor a été un comptoir commercial très prospère.

Aujourd'hui par son port, à quelques 70 km de l'océan, transitent poissons, riz, fruits, légumes, cotons ...

L’huile d’arachide, la plus importante industrie de Casamance, génère 50% de son activité.



En 2005 le port a été reconstruit, avec la réfection de son quai de 350 m et la construction d'une gare maritime moderne pour accueillir la liaison maritime avec Dakar.



Marché couvert du front de mer
A voir à Escale, le centre ville, les maisons coloniales dans lesquelles se sont installés la majorité des administrations, mairie, poste, consulat… Vous y trouverez bon nombre d'hôtels et restaurants.


Mais surtout les seules banques de Basse-Casamance, SGBS (rue de la Poste), CBAO (rue Javelier) et CMS (rue de France). Le retrait d’espèces avec la carte VISA est possible aux guichets, uniquement en semaine. Les distributeurs automatiques sont souvent en panne ou vide …




Marché St-Maur-des-Fossés








Dans le quartier Néma, le grand marché St-Maur-des-Fossés et le centre culturel de l'Alliance Franco-Sénégalaise pour ses expositions et spectacles.








Lutte sénégalaise Les combats de lutte traditionnelle, appelées Mbapatt, sont très courus dans toute la Basse Casamance.

La lutte est une activité sportive et spirituelle, avant le combat les lutteurs accompagnés de leurs griots paradent devant le public pour le séduire en accomplissant de nombreux rites au son des percussions et des chants. Le spectacle de ces cérémonies d'intimidation de son adversaire est autant attendu par les spectateurs que les combats eux-mêmes.


Combat de lutte






Les lutteurs portent autour des bras, des jambes et de la taille des fêtiches qui leurs donnent la force et les protégent des mauvais esprits.

Dans une arène circulaire, chaque lutteur essaie de faire tomber son adversaire. Le perdant est le premier qui met ses quatre appuis au sol, qui se couche sur le dos ou qui sort du cercle en tombant.

Initiée par les Sérères du Sine Saloum, lors des Mbapatt les lutteurs combattaient pour le prestige, devenir le champion du village et gagner un drapeau. Aujourd'hui les lutteurs sont récompensés par des "cadeaux", argent, riz, nourriture …




Fleuve Casamance Retour en haut de la page Laissez nous un message Page suivante